Fish’n chips made in Nantes

5 mars 2013 § Poster un commentaire

La gastronomie anglaise débarque ! Cette semaine, j’ai pu profité d’un fish’n chips à Nantes. Le fish and chips est un plat à emporter traditionnel dans les pays anglo-saxons, notamment au Royaume-Uni. Ce plat typique est servi dans tous les pubs en Angleterre mais se fait encore rare chez nous. Le fish and chips de Nantes n’a rien à envier à ceux de Londres.

Les menus proposés au Martin’s Fish&Chips sont variés et à bon prix (entre 4 et 8 euros). Il n’y pas que du poisson sur la carte. Pour ceux qui préfèrent la viande, on a du poulet ou du boeuf, toujours accompagné d’excellentes French fries !

Le petit + : le service. C’est de la restauration rapide (à emporter ou sur place), mais si on choisit de rester sur place , on nous sert comme dans un restaurant. Dans tous les cas, bon accueil, bonne ambiance, bref, à refaire !

fish&chips_nantes

La préparation: on plonge un filet de poisson (cabillaud, morue, haddock…) dans une pâte à frire à base d’œufs, de farine, de bière anglaise et de sel, puis on le fait frire dans de l’huile végétale. Enfin, le plat est saupoudré de sel et est servi avec des frites et une sauce au choix. 

IMG_20130301_130532

A noter : ouvert du lundi au vendredi, midi et soir. Adresse : rue Maréchal Joffre, Nantes

Publicités

J’ai testé : les cookies salés !

13 février 2013 § Poster un commentaire

Tout le monde connait les cookies. Ils semblent simples à cuisiner, mais qu’en est-il vraiment ? Quand on adore les cookies, on devient exigeant. Et cette exigence amène à ce que l’on recherche les meilleures adresses.

A Rennes, on m’a parlé d’un endroit où on vend des cookies faits maison, à la fois des cookies sucrés mais aussi des salés. Cela a éveillé ma curiosité. Je me suis donc rendue à la « Boîte à cookies » dans le centre-ville de Rennes.

IMG_20130209_160313

D’abord, quand on rentre dans la boutique, on sent que c’est de la fabrication artisanale. La présentation est soignée. Chaque variété de cookies est enfermée sous sa propre cloche. Un large choix de cookies sucrés est proposé (chocolat, noisettes, noix de pécan, caramel au beurre salé…), un peu moins de saveurs salées malheureusement (bacon, tomates séchées, fromage&raisins secs, crème fraîche&ciboulette…).

Personnellement, j’ai testé les cinq parfums de cookies salés proposés et j’ai craqué pour le saveur « fromage et raisins secs »… Les cookies salés se réchauffent au four avant dégustation. Ils sont légèrement moelleux. C’est délicieux et idéal pour un apéritif par exemple.

Aussi, niveau prix, cela reste abordable compte tenu de la qualité  (jusqu’à 10 euros pour le lot de 12 cookies). A noter qu’ils proposent également des boîtes hermétiques amusantes, ainsi que d’autres sortes de biscuits. C’est une bonne adresse pour vous faire plaisir, ou faire plaisir en offrant un assortiment de cookies aux personnes qui vous sont chères.

IMG_20130209_191230

Adresse : 3, rue du Rallier, Rennes. Ouvert du mardi au samedi de 10h à 20h.

Passer un weekend à Rennes

30 janvier 2013 § 2 Commentaires

Rennes (Roazhon en breton) est le chef-lieu de l’Ille-et-Vilaine et de la Bretagne. C’est aussi la onzième ville de France en nombre d’habitants et la huitième en nombre d’étudiants.

Des préjugés sur Rennes et la Bretagne ? En ce qui concerne le côté « ville pluvieuse », sachez qu’en quantité il pleut plus à Nice qu’à Rennes, et que les températures y sont plutôt agréables. Par ailleurs, la ville de Rennes était classée en 2012 comme ville la plus agréable à vivre en France (selon le classement de l’Express).

Historiquement, Rennes est née sur les hauteurs de l’Ille et de la Vilaine à l’époque gallo-romaine, puis a évolué en ville médiévale avant de devenir ce qu’elle est aujourd’hui. Le centre-ville connait encore les vestiges du passé. Une partie des remparts et des anciens hôtels particuliers sont toujours présents, ainsi que des maisons à colombages rescapées de l’incendie de 1720 (rue du Chapitre, rue du Champ-Jacquet, place Sainte-Anne et des Lices).

Que visiter ? La « place Royale », aujourd’hui appelée place du Parlement de Bretagne, la place Neuve où est la Mairie, le grand théâtre (actuel opéra), la cathédrale Saint-Pierre. Au total, quatre-vingt-cinq édifices sont classés « monuments historiques ». Au XVe, Rennes était la ville de résidence des ducs de Bretagne, toutefois pour visiter leur château, il faut faire un détour par Nantes.

Rennes

Le Parc du Thabor est l’endroit idéal pour se ressourcer et profiter d’un grand espace vert. Le parc s’étend sur plus de 10 ha. Il mêle jardin à la française, jardin à l’anglaise et un magnifique jardin botanique. A l’origine, ce n’était que le jardin potager des moines de Saint-Melaine (abbaye de Notre-Dame-en-Saint-Melaine). Comme dans de nombreux jardins, on y trouve des animaux: la volière aux perruches, l’enclos et l’étang des canards.

_MG_3006

Où se restaurer ? A Rennes, on aime la gastronomie en général et pas seulement les spécialités bretonnes. Chaque année est organisé le « Festival Gourmand » (septembre-octobre) qui récompense les meilleurs chefs de la région. La ville offre un large choix de bonnes adresses (rue de la Visitation, rue Nantaise, route de Lorient, place des Lices). Elle compte plusieurs chefs étoilés qu’il est possible de croiser au marché des Lices, haut lieu de la gastronomie rennaise et l’un des plus beaux marchés alimentaires de France.

Avant de quitter Rennes, n’oubliez pas de goûter la galette saucisse et le parlementin de Rennes, dénommé ainsi pour sa forme de Parlement de Bretagne et en référence à l’impôt prélevé sur les « pots de cidre » dédié au financement dudit Parlement au XVIIIe. C’est une pâtisserie composée d’amandes, de pommes et de cidre. Ces spécialités locales peuvent être dégustées au marché des Lices. Bon appétit !

Goodbye Prague…

22 mai 2012 § 2 Commentaires

Ainsi s’achève mon année Erasmus à Prague…

Tous les étudiants en mobilité à l’étranger vous le diront, Erasmus (ou autre) est une expérience unique et inoubliable. Je suis partie seule dans un pays où je n’avais jamais mis les pieds, où je ne parlais pas la langue et où je ne connaissais personne. Mais c’est ça l’aventure aussi ! Huit mois à Prague, « the most beautiful city of Eastern Europe », ont été pour moi l’opportunité de découvrir une nouvelle ville, de la visiter, d’y faire la fête, de rencontrer des jeunes de tous les continents, de faire des road-trips en République tchèque, Pologne, Autriche et Hongrie, et ce, tout en poursuivant mes études de droit. Vivant en cité universitaire, j’ai également eu le plaisir (ou pas !) de revivre en communauté.

Donc, Erasmus c’est l’harmonisation parfaite entre les études et la détente. Et voici ma dernière semaine à Prague, j’ai l’impression que les vacances s’achèvent. Examens terminés, j’en profite pour parcourir à nouveau les  ruelles de la vieille ville, faire du lèche-vitrine dans la rue de Paris et ses boutiques de luxe, passer devant les stands de spécialités tchèques, sentir la bonne odeur des trdelniks, écouter le musicien en-haut de la tour de l’horloge astronomique, et surtout, je profite du soleil ! Certes, Prague va me manquer, mais je suis très heureuse de retrouver ceux que j’aime (et je suis même impatiente). Puis mon retour en France ne signifie pas que je vais me sédentariser non mais oh ! Il y a bien d’autres endroits à visiter sur cette Terre.

En septembre, cap sur Rennes ! Mais en attendant, profitons d’un bel été (je le souhaite) dans ma région préférée 🙂

La fête de la bière tchèque

17 mai 2012 § Poster un commentaire

La fête de la bière en République tchèque n’est pas une simple fête, mais un véritable festival avec pleins de bière et de spécialités gastronomiques tchèques et moraves. La 5e édition du Festival de la bière tchèque se déroulera du 17 mai au 2 juin 2012 au parc des expositions de Prague (Letňany).

Le festival de la bière tchèque c’est 17 jours de festivités: trois chapiteaux, des serveurs en costume traditionnel, et une tente pour les professionnels de la bière (plus de 70 bières différentes !). L’entrée est gratuite (mais il vaut mieux réserver).

Une fois au festival, on paie avec « l’écu de bière ». Un pichet d’un demi litre de bière, c’est-à-dire un verre « normal » en République tchèque, sera vendu un écu (45 couronnes, soit moins de 2 euros). Bon courage, si vous souhaitez goûter aux 70 pichets de bière !

The Iron Curtain ou Propaganda Bar

14 mai 2012 § 2 Commentaires

L’Iron Curtain est plus qu’un bar, c’est un concept ! Il s’agit d’un bar-restaurant et club dans le centre de Prague. Le lieu nous plonge dans l’époque communiste : le décor, les affiches de propagande… On peut même acheter des t-shirts de propagande communiste. Le Propaganda ne se revendique aucunement communiste, au contraire, on peut y manger des Capitalist Cheese Burgers. C’est un endroit original, où l’on rencontre tchèques et étrangers, et la plupart du temps, on a des groupes en live, DJ ‘s, ou des soirées de comédie. Bar idéal pour passer une bonne soirée 🙂

Restaurant U Knihovny

11 mai 2012 § 2 Commentaires

A Prague, je vais toujours dans ce même restaurant U Knihovny (traduction : « à la bibliothèque ») de Old town. J’y suis allée avec ma famille, mes amis… Vue de l’extérieur, on pense qu’il est tout petit mais en réalité, il comprend un sous-sol. De plus, les prix sont raisonnables pour un resto du centre-ville. Bref, que mange-t-on au U Knihovny ? On nous propose bien sûr des soupes, le traditionnel beef goulash with bread dumplings, plein de plats de viande et des desserts typiques comme le gâteau au miel et des amandes grillées. Un petit verre de Frankovka avec ça, et on n’a le ventre bien rempli !